Est-ce possible,me marier sans...?

Publié le 8 Avril 2007

Avec Allah toute la journée ! La prière de consultation (Istikhara) … A-t-elle des signes négatifs et d’autres bons ?? La prière de la matinée (Doha) et le concept de l’aumône à 360 articulations !!

La veillée de la nuit … un secret de cette vie ! Des détails intéressants et des significations multiples … qui permettent d’être avec Allah toute la journée et d’une manière sûre


Ceci est le corps de l’article :

Dans la compilation du Boukhari, rapporté de Jaber, il dit : « Le messager d’Allah nous enseignait la prière de consultation en toute chose comme il nous enseignait une sourate du Coran »

Mon cher frère, regardez bien cette phrase : « en toute chose », oui effectivement, en tout… des choses essentielles aux choses facultatives… Il faut une prière de consultation… Je crains que vous vous soyez mariés sans effectuer une prière de consultation !! Seigneur ! Est-ce possible !? Le mariage est une décision vitale ; comment prenez vous une telle décision sans délégation ? Le prophète (B.S. sur lui) a dit : « La prière de consultation n’apporte que du bien »

Le comment ?

Vous faites deux Rak’at hormis des prières dues, puis vous dites : « Seigneur Allah, je viens prendre conseil auprès de Ta science et prendre force dans Ta force. Je viens Te demander de Ta générosité infinie. Car Tu es capable et je suis incapable, Tu sais et je ne sais pas et c’est Toi le Grand Connaisseur des mondes inconnus. Seigneur Allah, si Tu sais que cette affaire (préciser ici l’affaire) est pour moi une source de bien pour ma religion, pour ma vie ici-bas et pour ma destinée future (ou il a dit : pour mon présent et pour mon future), destine le moi facilite-moi sa réalisation et bénis-la moi. Et si tu sais que cette affaire est pour moi une source de mal pour ma religion, pour ma vie d’ici-bas et pour ma destinée future (ou il a dit : pour mon présent et pour mon future) détourne là de moi et détourne-moi d’elle. Prédestine-moi le bien où il se trouve et inspire moi s’en la satisfaction. »

Notez l’ampleur du besoin en Allah… une invocation qui vous fait sentir beaucoup de significations se résumant en « Je me soumets à la volonté d’Allah ». Qui est-ce qui ne sentira pas la tranquillité et le repos après cette invocation ?!

Certains ne prêtent pas une réelle attention à l’invocation … D’autres disent : « C’est vraiment une belle invocation mais elle est assez longue et nous ne serons pas aptes de l’apprendre par cœur !! ». Qu’Allah soir glorifié ! Mes chers honorables, vous apprenez par cœur des chansons innombrables, il y a mieux ! Vous avez sué et fourni beaucoup d’effort pour apprendre les différentes langues et vous en avez fait preuve de patience ! Mais vous vous arrêtez à cette invocation pour l’étiqueter de « difficile » ! … Elle est longue, vous dites ? Sachez mon frère que c’est vous qui avez besoin de cette invocation et que c’est encore vous qui en tirerez profit…


Abandonniez-vous le bonheur contre le malheur ?


Le prophète (B.S. sur lui) a dit : « La satisfaction des hommes de ce qu’Allah leur a prescrit tient de leur bonheur. La négligence de la consultation d’Allah ainsi que leur insatisfaction manifeste de ce qu’Allah leur a prescrit tiennent de leur malheur »


Qui est-ce qui pourrait faire ceci ?

Parmi les Sunnah qui ne font pas partie des devoirs : la prière de la matinée (Dhoha). C’est une Sunna attestée. Le prophète (B.S. sur lui) était régulier à effectuer cette prière et il inspirait aux gens le désir de la faire en faisant son éloge. Mon cher frère, est-ce que vous faites la prière de la matinée (Dhoha)? Ou non ? Je vous souhaite tout le bien et personne n’est exclut de la bénédiction d’Allah.


Quand est-ce ?

Après vingt minutes du lever du soleil jusqu’avant la prière du Dhohr (prière du milieu du jour) d’une vingtaine de minutes également. Le prophète (B.S. sur lui) a dit : « Pour chacun de ses os, l'homme doit une aumône à chaque jour qui voit le soleil se lever. Chaque glorification d’Allah est une aumône, chaque louange à Allah est une aumône, chaque témoignage d’unicité d’Allah est une aumône, chaque reconnaissance de la grandeur d’Allah est une aumône, ordonner le convenable est une aumône et interdire le blâmable est une aumône. Tout ossement le fait dans deux génuflexions à effectuer le matin ».

Le squelette est constitué des ossements du corps et de ses articulations, soit 360 articulations environ. Mon frère, faites de la charité avec chaque ossement exprimant la glorification, la louange, l’unicité, la grandeur d’Allah, l’incitation au convenable et l’interdiction du blâmable.


Seigneur ! Et qui pourrait faire ça ?!

Seigneur, louanges à Toi pour la prière du Dhoha (La prière de la matinée) avec laquelle nous devenons riches !! Selon Abou Houraïra (Qu’Allah l’agrée) : « Mon ami (B.S. sur lui) m’a recommandé trois choses que je ne raterai jamais du monde : Ne dormir que si j’aurai fait la prière de la génuflexion impaire, ne jamais négliger les deux génuflexions du Dhoha (prière de la matinée) parce qu’elle est la prière des repentants, et jeûner trois jours de chaque mois » ; le contraire des « repentants » étant les négligents.

Mon cher frère, soyez des repentants et faites la prière du Dhoha (prière de la matinée). Le nombre minimal des génuflexions est deux et le maximal est de huit. Selon Om Hani : « Le prophète (B.S. sur lui) a effectué huit génuflexions en une prière du Dhoha (la prière de la matinée) saluant à chaque paire ». Le peu, permanent est mieux que l’abondance discontinue : commençons par deux génuflexions et soyons réguliers à le faire … Vous avez donc beaucoup de charité à donner !!

Une retraite avec Allah

Une grande fatigue, un remarquable effort et une navigation aux confins d’une longue journée remplie d’espoir et de maux et cumulant des charges fatigantes. La bataille continue et ce corps renfermant ce cœur résiste jusqu’à la nuit, là où chaque amant tient un tête-à-tête avec sa moitié et chaque amoureux fait autant avec le bien-aimé. Que de savoureux moments durant lesquels la fatigue s’évapore et le cœur vit ses plus heureux instants. Une nuit paisible … Des cœurs entre les mains d’Allah … des larmes versées de crainte d’Allah. La retraite avec Allah est la véritable vie. Veillons donc la nuit… Purifions nos cœurs parce que seul le cœur croyant supporte les veillées de nuit. Il y a ceux qui ne ressentent pas ces significations. Ils diront alors : « Je ne suis pas régulier à faire ce qui est dû, comment sentirai-je dès lors les veillées de nuit ? » Sachez mon frère que je vous dévoile là l’un des secrets de cette vie : Veiller la nuit en est un. Vous voulez des explications à ce que je vois ! Vous les aurez.


Un miroir unique et une multitude d’images !!

Le cœur de l’homme est un miroir ne réfléchissant que ce qui se trouve face à lui. Tout ce qui est prioritaire, à l’avant de votre cœur a un pouvoir sur vos comportements. Si votre cœur convoite l’argent, vous constaterai que ce dernier dicte votre attitude et vous devenez dès lors un adorateur de la matière, voire même un vorace. Si votre cœur désire une femme qui n’est pas légale pour vous, vous glisserez vers l’interdit. Allah, que son nom soit glorifié et sublime, dit –ce qui peut être traduit comme : « et non pas ayant des amants clandestins » (TSC1). La femme n’a pas le droit d’avoir « un amant clandestin », c’est-à-dire « un amoureux intime »

Il y a des gens dont les images s’embrouillent devant leurs miroirs, ce qui signifie que leurs cœurs reflètent beaucoup d’images à la fois –ce qui peut être traduit comme : « On a enjolivé aux gens l’amour des choses qu’ils désirent: femmes, enfants, trésors thésaurisés d’or et d’argent, chevaux marqués, bétail et champs; tout cela est l’objet de jouissance pour la vie présente, alors que c’est près d’Allah qu’il y a bon retour » (TSC)

C’est pour cela qu’on peut se demander : comment un cœur qui reflète tant d’images peut-il refléter celle du « Coran » ? Ou celle de « l’amour d’Allah » ? Une seule action est susceptible de faire cet effet : il s’agit notamment de veiller la nuit. Par son biais, il y aura un seul miroir et donc une image unique. Mes chers honorables, celui qui goûte, sait ; et celui qui sait, s’empare, n’est-ce pas ?

La différence entre les deux est pareille à distance entre ciel et terre !

L’impact des veillées de nuit sur les cœurs n’a pas de limites. C’est une autre sensation que les autres ne sentent pas, une influence que les autres ne réalisent pas. La personne est susceptible de pleurer à chaudes larmes durant la prière et elle est susceptible de pleurer à flots quand éclate au ciel l’appel « Allah est le plus grand ». Elle entend et voit par le biais de son cœur vif. Ibn Al Qayim a dit : « Entre les prières de deux hommes se trouvant au même rang, côté à côte, se tenant derrière un même Imam et écoutant les mêmes versets peut y avoir la distance entre le ciel et la terre ». Qu’est-ce qui implique cette différence énorme ? Si ce n’est les images qui se mettent à l’avant du cœur… Eh oui !

Mon cher frère, rappelez-vous : pour avoir une image unique et prioritaire dans votre cœur étant « l’amour d’Allah », vous devez veiller la nuit lorsque le gens sont en profond sommeil !

Un jeune homme a ravivé l’époque des compagnons.

Au mois du ramadhan précédent, je me suis trouvé effectuant ma prière au milieu de la nuit (Tajahod) à côté d’un jeune homme. A peine que l’Imam a dit : « Allah est grand », j’ai entendu, venant du jeune homme, des cris discrets et des voix de quelqu’un qui pleure.

J’étais très surpris !! L’Imam n’a encore rien dit. Quand on a fini la prière, j’ai dit au jeune homme : « Mon cher frère, ne vous mettez pas en colère contre moi pour ma curiosité mais informez-moi de la cause de vos larmes et cris discrets, quoique l’Imam n’a pas prononcé une seule lettre du Saint Coran ? »

Il m’a surpris davantage par cette réponse : « Quand j’ai répété moi-même « Allah est le plus grand », J’ai eu une peur bleue d’être un menteur en prononçant la phrase dont la source serait mes lèvres et non pas mon cœur ». Il y a parmi nous des gens qui entendent ces paroles comme s’ils étaient cette personne même.

Aimons Allah comme l’aime ce jeune homme sincère… Vous qui avez vécu ici-bas et vous êtes passés à côté du meilleur dedans : aller vers Allah ; veillez la nuit.



1. TSC : Traduction des Sens du Coran. Cette traduction est celle du sens courant le plus connu jusqu'à présent de la sourate sus mentionnée. Lire la TSC ne remplace nullement sa lecture en arabe, la langue de révélation du saint Coran.

Rédigé par Mashallah

Publié dans #Rappels

Commenter cet article

Mashaallah45 09/04/2007 01:00

AsSalam Aleykom Wa Rahmatulillahi Wa Barakatuhu,
Très bon rappel ma soeur !!
Bonne continuation qu'Allah swt te garde amine!
Boussa :)