Publié le 29 Août 2008

As -salamu `alaykum wa rahmatullah wa barakatuh,


Le comportement du jeuneur


Le mois du Ramadan est un mois où les gens pieux, ceux qui craignent Allah et qui s'humilient à Lui se concurrencent dans les œuvres de bien, de jour comme de nuit, et dans les mérites que représente ce mois-ci et où les pêcheurs s'incitent à l'obéissance et au retour vers Allah. Et quel bien pour celui qui a jeûné le jour, qui a prié la nuit et qui a donné Son droit à Allah comme Il lui a indiqué.

Dans un Hadith divin (Qoudoussi), d'après Abou Houraira (Radia Allah Taala ‘Anh), le Messager d'Allah (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit :

 
« Toutes les œuvres que le fils d'Adam accomplit sont pour lui sauf le jeûne, il est pour Moi ... Quand l'un de vous jeûne, qu'il s'abstienne de dire des grossièretés et qu'il n'élève pas la voix et qu'il n'agisse pas avec ignorance. Si quelqu'un l'insulte ou le provoque au combat, qu'il se contente de dire : « Je suis en état de jeûne. »
(Rapporté par al Bokhari, Muslim, Tirmidhi, ibnou Maja et Nassaï.)


Allah Ta3ala a institué à Ses serviteurs des règles à suivre, et il convient d'y porter une grande attention. Parmi ces règles, il y a :


1 -  L'effort dans la diversité des adorations et dans la lecture du Coran.


2 -  L'augmentation des aumônes aux pauvres et aux nécessiteux.


3 -  L'assiduité à la prière de la nuit en commun.


4 -  L'augmentation des actes d'adorations dans les dix derniers jours de ce mois.


5 -  Le fait de préserver sa langue du verbiage futile.


6 -  Le fait de pardonner les erreurs de nos frères musulmans ainsi que leurs offenses.


7 -  Le fait de s'éloigner de celui qui cause du tort et de lui dire en cas de préjudice : « Je jeûne ! ». D'après Abou Houraira (Radia Allah Taala ‘Anh), le Messager d'Allah (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit :

« Celui qui ne s'abstient pas des propos mensongers, ni d'agir avec tromperie, Allah n'a nul besoin qu'il se prive de nourriture et de boisson. » (Rapporté par al Bokhari)


8 -

  La rupture du jeûne doit être faite sans gaspillage ni parcimonie.


Source : Imaniatte

Rédigé par Fadoua

Publié dans #Jeune - As-siyam

Publié le 29 Août 2008

As -salamu `alaykum wa rahmatullah wa barakatuh,

Bismillahi Rahmani Rahim,


Hadith
~
Du lait coupé d'eau


 Ibn Khouzayma rapporte que Salman -que Dieu l'agrée- a dit: "Au dernierjour du mois de Cha'ban, le Messager de Dieu -que Dieu lui accorde Sagrâce et Sa paix- nous fit ce discours  :

"O hommes! Un mois magnifique et béni s'approche de vous, un mois qui renferme une nuit qui est meilleure que mille mois. Dieu a fait de son jeûne une prescription et de ses prières nocturnes un acte surérogatoire. Quiconque, pendant ce mois,s'approche de Dieu, par un acte de charité, est semblable à celui qui s'acquitte d'une des obligations prescrites en dehors de ce mois, et quiconque s'acquitte d'un devoir prescrit, est semblable à celui qui s'acquitte de soixante-dix en dehors de lui. C'est le mois de la patience,et la patience ne sera rétribuée que par le Paradis. Il est aussi le moisdu réconfort et un mois où les biens du croyant seront augmentés. Celui qui donne à un jeûneur de quoi rompre son jeûne, cet acte lui vaudra uneabsolution de ses péchés et une préservation du Feu et aura la même récompense que lui sans que rien ne soit diminué de la récompense du jeûneur".

On lui demanda: "O Messager de Dieu, mais nous ne sommes pas tous capables de donner au jeûneur de quoi rompre son jeûne?". Il répondit:

"Dieu accorde cette récompense à quiconque donne à un jeûneur ne serait-ce qu'une datte, ou d'une gorgée d'eau ou du lait coupé d'eau.C'est un mois dont son début est une miséricorde, son milieu une absolution et son dernier une préservation du Feu. Quiconque allège le travail de son esclave, Dieu l'absout et le préserve du Feu. Multipliez-y quatre choses: deux pour satisfaire à votre Seigneur et deux dont vous nesaurez passer outre. Les deux premières sont l'attestation qu'il n'y ad'autres divinités que Dieu et l'imploration de Son pardon. Les deux autres sont : la demande à Dieu pour vous accorder le Paradis et le refuge contre le Feu. Quiconque donne à boire à un jeûneur, Dieu l'abreuvera de mon bassin une gorgée de sorte qu'il n'éprouve la soif jusqu'à son introduction au Paradis".


Les Compagnons du Prophète (Hayat-Assahaba)
Par Mouhammad Youssef Al-Kandahlawi - Volume II
Traduit par Fawzi Chaaban
Éditeur: Dar El Fikr - Beyrouth/Liban


 
Lien Web :
http://www.ayaatdujour.com/hadiths/00074.html

 

Rédigé par Fadoua

Publié dans #hadiths