Publié le 25 Novembre 2006

Les bons gestes du quotidien pour un Musulman 

 

A table :

1- Avant de manger :
- Sa nourriture doit être honnêtement acquise sans le moindre doute d'illégitimité
- En mangeant, le musulman se propose d'acquérir plus de force pour se consacrer à l'adoration de Dieu. S'il nourrit cette intention, son manger et son boire seront dignes de récompense.
- il doit se laver les mains avant de manger, si elles sont sales ou s'il n'est pas sur de leur propreté.
- le musulman se content de se qu'il trouve, sans le critiquer. S'il lui plaît il mange sinon il s'abstient.

 


2- Au cours du repas :
- Le musulman commence à invoquer le nom de Dieu :" Bismillah" (au nom de Dieu)
- Il ne souffle pas sur un aliment chaud et ne le mange pas en cet état. Qu'il le laisse refroidir. Il ne souffle pas non plus dans l'eau en buvant et doit trois fois interrompre de boire pour respirer en dehors du récipient.
- Si une partie de ce qu'il mange tombe, il l'a nettoie et la remet dans sa bouche.
- Il commence par servir les plus considérable, puis il sert à tour de rôle, ceux qui sont à sa droite, il sera le dernier à se servir.
- il ne commence pas à manger le premier, alors qu'il y a parmi les convives des gens plus âgés ou plus méritants que lui.
- Il n'oblige pas son ami ou son hôte avec insistance pour qu'il mange. (Cela pour ne pas le gêner)
- il ne suit pas du regard ceux qui mangent (pour ne pas les intimider). Au contraire, il doit baisser les yeux, ne point s'occuper d'eux pour ne pas les embarrasser.
- il évite pendant le repas à parler de choses de nature à dégoûter les invités.
- S'il mange avec un pauvre, il lui donne la préférence sur lui-même. S’il mange avec des amis, il sera décontracté et aimable.

 


3- Après le repas :
- il cesse de manger avant d'être complètement rassasié, pour éviter l'indigestion qui engendre la mort et fait perdre l'endentement.
- Il ramasse les restes des aliments tombés.
- il se cure les dents après manger et nettoie sa bouche pour lui donner meilleure haleine.
- Quand il a terminé, il remercie Dieu.

 

  

 

L'habillement :

 

Se vêtir est un ordre divin, Allah dit : Fils d'Adam! Revêtez vos plus beaux habits au moment de chaque office. Mangez, buvez en évitant tout excès. Dieu n'aime pas qu'on outrepasse les justes limites.
- Le Musulman ne doit jamais porter de soie comme habit, turban ou autre. Le Prohète (S.B sur lui) a dit : Ne portez jamais de soie, celui qui la porte ici-bas en sera privé dans l'autre monde (B&M). Montrant de la soie dans sa main droite et de l'or dans sa main gauche, il dit: Ces deux sont interdits aux mâles de mon peuple, autorisés à leurs femelles. (Abou Daoud)
- il ne doit pas allonger outre mesure son habit, son pantalon, son manteau jusqu'à depasser les chevilles. Le Prohète (S.B sur lui) dit: Tout ce qui dépasse les chevilles en habit est de l'enfer.
- Le musulman préfère les habits blancs ou aux habits d'autres couleurs bien que celles-ci soient autorisées.
- La musulmane allonge son habit jusqu'à couvrir ses talons, se couvre la tête, tire le voile sur le cou, la gorge et la poitrine.
- Le musulman n'a pas le droit de porter d'or.
- il est cependant permis à l'homme de porter une bague en argent.
- Le musulman n'a pas le droit de s'habiller en femme, ni celle-ci en homme. Le Prohète (S.B sur lui) a dit: Dieu a maudit l'homme qui s'habille en femme et la femme qui s'habille en homme.
- Le musulman quand il chausse ses souliers doit toujours commencer par le pied droit et quand il les enlève il commence par le pied gauche.
- En s'habillant aussi, il doit commencer par le côté droit.
- il n'est pas permis de s'asseoir enveloppé de son manteau les bras emprisonnés à l'intérieur, ni marcher un pied chaussé et l'autre nu.

 

La Pudeur :

 

De par sa nature, le musulman est pudique et décent. Cette qualité qui le qualifie est inhérente à sa croyance. Le Prophète (S.B sur lui) dit: "La foi comprend plus de 70 rameaux ou plus de 60. Le meilleur de ces rameaux, c'est d'attester qu'il n'y a de Dieu qu'Allah et le dernier est de débarrasser la voie publique de ce qui l'encombre. La pudeur est l'un des rameaux de la foi." Le Prophète (S.B sur lui) dit: "La pudeur n'engendre que du bien". (B. & M.)
Exemple de Pudeur: Que Dieu fasse miséricorde à une femme, qui, ayant perdu son enfant, alla le chercher auprès d'un groupe de gens, le visage voilé. "Regardez cette femme dit l'un d'eux, elle s'enquiert de son enfant le visage voilé!". L'ayant entendu, elle lui répondit: "Homme! Il vaut mieux perdre mon enfant que de perdre ma pudeur!" Mais la pudeur n'empêche pas le musulman de dire ce qui est vrai, de s'instruire, d'exhorter à faire le bien et de réprouver le mal.

 

Le Sommeil :

Pour le musulman, le sommeil est un bienfait que Dieu a accordé à ses créatures pour reposer leurs corps qui pourra ainsi continuer à croître. Il pourra également garder son ardeur pour effectuer la tâche qu'Il lui a assigné. Dieu dit: - "Par un effet de sa bonté, Il fit pour vous le niit et le jour: l'une pour vous procurer le repos, l'autre pour vous permettre, par votre activité, la quête de sa faveur". (28-le Récit-73) - "Nous fîmes pour vous du sommeil une détente!" (78-L'Annonce-9) pour témoigner de sa gratitude pour ce bienfait, le musulman doit se comporter de la manière suivante:

 

1- S'il n'y pas nécessité de rester après la prière de "Icha", telles qu'études, conversation avec les convives ou les membres de sa famille, il ne doit pas traîner mais se mettre tôt au lit.

 

2- Il s'efforce de refaire ses ablutions avant de se coucher. Le Prohète le recommanda à Bara Azeb en disant: "Avant de mettre au lit, fais ton ablution comme pour la prière." (B. & M.)

 

3- Il se couche d'abord sur le côté droit et repose la tête sur la paume de la main droite. Il peut, par la suite, changer de position et tourner sur le côté gauche.

 

4- Il ne doit jamais s'étendre sur le ventre, ni jour, ni nuit, "C'est la posture de damnés", dit le prophète (S.B sur lui) "elle est détestée par Dieu". Au cas où il se reveille la nuit, il dit: - il n'y a de Dieu, qu'Allah, l'Unique sans associé. A lui, la Royauté , la Suprème Louange et la Toute-Puissance. Gloire à Lui! Le Loué, l'Unique et le Plus-Grand. Point de puissance ni de force force que par lui. Ensuite, on présente au Seigneur ses voeux qui seront bien accueillis. (Boukhari) Le Prophète (S.B sur lui) dit: "Quiconque se réveille la nuit et récite cette prière aura ses voeux exaucés". (Boukhari)

 

 

Rédigé par Mashallah

Publié dans #Le Bon comportement

Publié le 25 Novembre 2006

Salam alaykoum,

Beaucoup parlent d'islam mais combien la pratique correctement?
Beaucoup disent respecter les filles mais combien le font vraiment?
Quand ils voient une fille passée combien la regardent de la tête aux pieds, la siffle et puis l'insulte?
Allah nous a fait différent de corps mais nous a fais égaux à ses yeux. Nulle part dans le Saint Coran il n'est écrit que"l'homme est supérieur à la femme".Le Saint Coran indique clairement que la seule base de supériorité est la piété et pas le genre du sexe. Il y est écris :"En vérité, je ne laisse pas perdre l'oeuvre de celui qui agit bien, qu'il soit homme ou femme. Vous participez les uns des autres." (3/195)
Une femme peut donc avoir plus de valeur spirituelle qu'un homme.

Combien tiennent aux filles un discours rempli de baratins, leurs disant "ana Mahebbek" alors qu'ils ont des intentions haram envers elle?
Pourquoi fais tu aux soeurs des autres ce que tu veux pas qu'on fasse à la tienne?
A quel moment de ta vie as-tu oublié la beauté et le pouvoir qu'ont les femmes? Elle donne la vie, elle élève tes enfants avec l'aide d'Allah, elle te console quand t'es dégoûté et te calme quand tu as les nerfs, elle souffre bien plus que toi sur terre pourtant elle ne se plaint jamais,...
Réfléchi bien mon frère…
Tu te crois supérieur aux femmes, tu les prends pour des objets qui sont là que pour ton plaisir, mais n'oublie pas qu'une d'entre elle est une personne que t'appelle"maman"!!!Si tu ne respectes pas les femmes …, c'est ta mère, tes soeurs, tes cousines, tes nièces,etc... Que tu ne respectes pas. Tu n’as donc aucun respect pour celles qui donnent la vie?
Si la vie est encore supportable en ce monde c'est grâce aux sourires et à la gentillesse naturelle des femmes.Ne ne l’oublie pas!!!
Tu dois prendre soin d'elle autant qu'elle prend soin de toi.
La nuit tu dois l'enlacer car il n'y a pas à ses yeux de couverture plus douce et plus confortable que tes bras.
Le jour tu dois la câliner et lui montrer que ton coeur ne bat que pour elle,tu dois lui amener la douceur et la tendresse.
Au lieu de lui manquer de respect, aide la dans ses tâches et rend la heureuse.
Ainsi tu vivras heureux sur le chemin d'Allah dans un foyer rempli d'amour.
Les conseils sont là à toi de choisir, mais si tu ne veux pas finir seul force toi à les suivre. N'écoute plus ceux qui te crie chaque deux secondes "regarde cette bombe!", écoute plutôt ton coeur et ta Foi,et sois correct envers les filles autant que tu veux qu'on soit correct envers toi.
Surtout n'oublie pas que c'est d'une femme que tu es né,que c'est une femme qui t'as élevé et que c'est une femme qui te donnera tes enfants. Alors ou trouves tu la force de mal respecté et maltraité les femmes alors qu'elle t'ont tant donner?
Réfléchi bien mon frère…

Mohamed B.

Allah dit dans le Saint Coran:
"Parmi les signes de Dieu, il y a le fait qu'il a crée à partir de vous mêmes pour vous, des épouses pour que vous trouviez auprès d'elles le calme et le gîte ; et qu'il a établi entre vous des liens de tendresse et miséricorde. Il y a en cela des signes certains pour des gens qui méditent" (30/21).


Salam alaykoum.

Rédigé par Mashallah

Publié dans #Espace frères

Publié le 25 Novembre 2006

 

Le rite du drap nuptial consiste, le soir de la nuit de noce, a montrer le drap taché de sang après l’arrachement de l’hymen, a la famille (souvent la mère, la belle mère, le père…)
Ce rite n’a strictement rien a voir avec l’islam, c’est une tradition qu’il faut abroger.
Dans son livre « réussir sa vie de famille » Ben Halima Abderraouf en dit ceci :
« il faut garder le silence total sur les relations sexuelles du couple. Il faut abolir au plutôt la tradition dans certaines régions à attendre impatiemment après que le mari entre chez sa femme qu’il ressorte avec le drap taché de sang de la rupture de l’hymen.
Quelle tradition détestable, impudique et irrespectueuse !

Voici quelques hadiths et versets qui montre que la divulgation de l’intimité du couple est un péché.

Il est interdit à chaque membre du couple de divulguer les secrets de la vie conjugale. Bien plus, cela fait partie des pires des actes. A ce propos, le Prophète (saw) a dit : « Parmi les hommes qui occupent les plus mauvaises places au jour de la Résurrection celui
qui révèle des secrets liés à ses rapports avec sa femme »
(rapporté par Mouslim, 4/157).

Asma bint Yazid se trouvait dans l’assemblée du Prophète aux côtés d’autres hommes et femmes quand il dit : « Peut-être il existe un homme qui parle de ce qu’elle fait avec sa femme ou une femme qui parle de ce qu’elle fait avec son mari ». L’assistance observa un
silence de mort. Personne ne répondit. Moi je dis : si, au nom d’Allah, ô Messager d’Allah ! Ils le font certainement et elles aussi. Il dit «Ne le faites pas, car cela ressemble au cas d’un Satan qui saute sur sa compagne sur la voie publique, au vu de tous ».
(Rapporté par Abou Dawoud n° 1/339 et vérifié par al-Albani dans Aadab az-Zafaf, p. 143.


"Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. "
[Sourate An-Nisaa, verset 34].

"la plus mauvaise des personnes (au regard d') Allah le jour de la Résurrection est l'homme qui révèle (des secrets) à son épouse et elle lui révèle (des secrets) et ensuite il divulgue ses secrets [à elle] (aux autres)", [transmis par Muslim - Volume 2, Numéro 1020, Abu Dawoud - Numéro 4870; avec la chaine: ‘Abdur-Rahmaan ibn Sa'd sous l'autorité de Sa’id al-Khudr

" Parmi les pires gens le Jour du Jugement, il y aura ceux qui auront des rapports avec leurs époux (épouse) et qui dévoileront les secrets de leurs rapports."

De plus certaines femmes ne saignerons jamais, et d’autre ont pu pécher dans leur vie et se sont repenti… la divulgation des péchés antérieur est interdit.

Publié le 25 Novembre 2006

1. Un Accueil Chaleureux :
- Commencez par un bon accueil
- Commencez par Assalamu 'Alaykum et un sourire. Le Salam est aussi bien une sunnah qu'une invocation pour elle.
- Serrez-lui la main et laissez les mauvaises nouvelles pour plus tard !

2. Des paroles douces et une charmante invitation
- Dites des mots positifs et évitez les mots négatifs.
- Soyez très attentif lorsqu'elle vous parle.
- Parlez avec clarté et persévérez jusqu'à ce qu'aucune ombre ne demeure entre vous.
- Appelez-la par les jolis noms qu'elle aime (mon amour, etc.)

3. Bienveillance et Divertissement
- Passez du temps à parler ensemble.
- Annoncez-lui de bonnes nouvelles.
- Rappelez-lui vos meilleurs souvenirs.

4. Jeux et Distractions
- Plaisantez et ayez un sens de l'humour.
- Jouez ensemble et faites-la compétition en sport ou autre.
- Observez des types de divertissement permis (halal).
- Evitez des choses interdites (haram) dans le choix de vos divertissements.

5. Entraide dans le foyer
- Faites tout ce que vous pouvez pour l'aider, en particulier lorsqu'elle est malade ou fatiguée.
- Le plus important est d'apprécier son dur travail.

6. Consultation (Shurah)
- Spécialement dans les problèmes de famille.
- Montrez-lui que son opinion est très importante pour vous.
- Etudiez son opinion avec attention.
- Optez pour la même opinion qu'elle si elle est meilleure.
- Remerciez-la de son aide dans la prise de décision.

7. Visitez les autres
- Choisissez des personnes bien cultivées pour construire des liens avec elles. La visite des proches et des gens pieux est récompensée.
- Faites attention à vous comporter de manière islamique pendant vos visites.
- Ne pas la forcer à aller voir des gens avec qui elle ne sent pas à l'aise.

8. Conduite durant le voyage
- Faites-lui un chaleureux « au revoir » et donnez-lui de bons conseils.
- Demandez-lui de prier pour vous.
- Demandez à vos proches et amis pieux de s'occuper de votre famille.
- Donnez-lui autant d'argent qu'elle en aura besoin.
- Essayez de garder le contact avec elle en lui téléphonant, par e-mail, lettres, etc..
- Revenez-le plus tôt possible.
- Apportez-lui un cadeau !
- Evitez de revenir à un moment inattendu ou pendant la nuit.
- Emmenez-la avec vous si c'est possible.

9. Soutien financier
- Le mari doit être généreux en fonction de ses capacités financières. Il ne doit être ni radin ni gaspilleur.
- Il obtient une récompense pour tout l'argent qu'il dépense pour sa subsistance même une bouchée de pain.
- Il est fortement encouragé de donner avant qu'elle ne vous réclame.

10. Sentir Bon et être Beau
- Suivez-la Sunnah en vous rasant le pubis et les aisselles.
- Soyez toujours propre et net.
- Parfumez vous pour elle.

11. Relations intimes
- Il est obligatoire d'avoir habituellement des relations avec elle sauf si vous avez des raisons (maladie, etc.)
- Commencez par dire "Bismillah" et l'invocation pour cette occasion.
- Ayez des relations par la voie naturelle (et non par le rectum).
- Commencez par des préliminaires et des mots d'amours.
- Attendez qu'elle ait satisfait son désir.
- Détendez-vous et plaisantez par la suite.
- Evitez les rapports durant les règles car c'est haram.
- Evitez de blesser sa pudeur (ex : déshabillez-vous en même temps qu'elle au lieu de la regarder se déshabiller seule).
- Evitez les positions durant vos rapports qui peuvent lui faire du mal.
- Choisissez des moments appropriés pour vos relations intimes et tenez compte du fait qu'elle puisse être malade ou fatiguée.

12. Vie Privée
- Evitez de dévoiler à autrui votre vie privée comme vos relations intimes, ses problèmes personnels ou autres.

13. Secours dans l'Obéissance à Allah
- Réveillez-la au dernier tiers de la nuit pour prier "Qiyam-ul-Layl" (prières faites de nuit avec de longs soujoud et roukou').
- Enseignez-lui ce que vous savez du Coran et son interprétation (tafsir).
- Enseignez-lui le "Dhikr" (invocations de Rappel d'Allah en suivant l'exemple du Prophète) soir et matin.
- Encouragez-la à dépenser de l'argent pour l'amour d'Allah.
- Allez ensemble au Hajj et à l'Omrah si vous avez les moyens de le faire.

14. Respectez sa famille et ses amies
- Emmenez-la visiter sa famille et ses proches, en particulier ses parents.
- Invitez-les à la voir et faites-leur un bon accueil.
- Offrez-leur des présents selon les occasions.
- Aidez-les financièrement en cas de besoin, etc.
- Gardez de bonnes relations avec sa famille après son décès. Dans ce cas, le mari est encouragé à suivre la sunnah et à donner ce que l'épouse avait l'habitude de donner à sa famille et amies quand elle était en vie.

15. Instructions et exhortations (islamiques) à lui donner
- Les bases de l'Islam.
- Ses droits et ses devoirs.
- Lire et écrire.
- Encouragez-la à assister aux cours et aux cercles d'étude.
- Les principes islamiques (ahkam) relatives aux femmes.
- Achats de livres islamiques et cassettes pour votre bibliothèque chez vous.

16. Admirable jalousie
- Assurez vous qu'elle porte le hijab complet avant qu'elle sorte de la maison.
- Interdire la mixité avec des hommes non-mahram.
- Evitez l'excès de jalousie.
Exemples d'excès :
1- Après l'avoir bien écoutée, vous lui faites dire ce qu'elle n'a pas dit.
2- L'empêcher de sortir alors qu'elle a de bonnes raisons.
3- Lui interdire de répondre au téléphone.
4- etc.

17. Patience et Douceur
- Les problèmes arrivent dans tous les couples et c'est normal. Ce qui n'est pas normal, c'est d'amplifier ces problèmes jusqu'à aboutir au divorce.
- La colère n'est montrée que lorsqu'elle a dépassé les limites d'Allah SWT, comme délaisser la prière, médire, regarder des scènes interdites à la télé, etc..
- Pardonnez-le mal qu'elle vous a fait.

18. Comment corriger au mieux ses fautes ?
1- Premièrement, des conseils implicites et explicites plusieurs fois.
2- Montrez vos ressentiments, mais ne quittez pas la chambre pour une autre pièce, ne quittez pas la maison pour un autre endroit et ne cessez pas de lui adresser la parole.
3- Le dernier recours est de la corriger (que lorsque c'est permis). Dans ce cas, le mari doit considérer les faits suivants :
- Il doit savoir que la sunnah est d'éviter de frapper car le Prophète n'a jamais frappé une femme ou un domestique.
- Il doit le faire seulement dans les cas extrêmes de désobéissance, comme le refus fréquent d'avoir des relations avec lui sans raisons, ou si fréquemment elle ne prie pas à l'heure, ou si elle quitte la maison longtemps sans permission ou refuse de lui dire où elle était, etc..
- Il ne doit pas, après lui avoir tourné le dos au lit, la laisser sans discuter du problème avec elle comme cela est mentionné dans le Coran.
- Il ne doit pas la frapper durement et l'injurier, ou la frapper au visage ou à des endroits sensibles du corps.
- Il doit éviter de la rabaisser comme en la frappant avec une chaussure, etc.

19. Pardon et sanction permise
- Ne tenez compte que des fautes graves.
- Pardonnez les fautes commises sur vous mais sanctionnez les fautes commises sur les droits d'Allah (ex : délaisser les prières, etc.)
- Rappelez-vous tout le bien qu'elle a fait quand elle commet une faute.
- Rappelez-vous que tout le monde fait des erreurs donc essayez de lui trouver des excuses car elle peut être fatiguée, triste, avoir ses règles ou bien que son engagement pour l'Islam est entrain de s'agrandir.
- Evitez de la blâmer pour ses plats car le Prophète n'a jamais blâmé une de ses épouses pour cela. S'il aimait le plat, il le mangeait et s'il ne l'aimait pas, il ne le mangeait pas sans faire de commentaires.
- Avant de lui reprocher son erreur, essayer de lui dire de manière indirecte ce qui est meilleur que des accusations directes.
- Evitez tout injure ou mot qui pourrait la blesser.
- Quand il est nécessaire de discuter un problème, attendez d'être en privé (ne pas s'étaler en public).
- Attendez que votre colère soit un peu atténuée pour que vous puissiez contrôler vos paroles.


Source:
"How to Make Your Wife Happy" (Comment rendre votre épouse heureuse) du Sheikh Mohammed Abdelhaleem Hamed.


Rédigé par Mashallah

Publié dans #Espace frères

Publié le 25 Novembre 2006

Beaucoup de personne "insulte" le temps en cas de mauvais temps. Nous avons déja beaucoup entendu dire "oh la la c'est quoi se temps de merde" ou encore "j'en ai marre de se temps". Le Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid à bien voulu répondre à cette question.


Question :
Quelle est la signification de : « N’injuriez pas le temps car c’est Allah qui est le temps » ?


Réponse :


Louange à Allah,
Le hadith n’est pas conçu en ces termes : « N’injuriez pas le waqt car c’est Allah qui est le waqt ». Il est plutôt conçu comme suit : « N’injuriez pas le dahr car c’est Allah qui est le dahr ». Peut-être le terme indiqué a été utilisé suivant la manière dont la question a été traduite. (Rapporté par Mouslim d’après Abou Hourayra, 5827). Une autre version du même hadith se présente comme suit : « Qu’aucun de vous n’injurie ad-dahr (le temps) car c’est Allah qui est le temps ». Une autre version se présente encore ainsi : « Qu’aucun de vous ne dise : quel temps décevant ! Car c’est Allah qui est le temps ». Une autre version dit encore : « Allah le Puissant et Majestueux a dit : le fils d’Adam me porte préjudice car il dit : quel temps décevant ! Qu’aucun de vous ne dise : quel temps décevant , car Je suis le temps . Je gère la nuit et le jour et peux les faire cesser dès que je veux ».

Quant à la signification du hadith, An-nawawi en dit ceci ! « Ils ont dit qu’il s’agit d’une allégorie due au fait que les Arabes avaient l’habitude d’insulter le temps en cas d’événements malheureux comme la mort, la vieillesse, la perte d’un bien ou d’autres ; ils disaient : quel temps décevant ! ou d’autres expressions utilisées pour insulter le temps. C’est pourquoi le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « N’injuriez pas le temps car c’est Allah qui est le temps » c’est-à-dire : n’insultez pas l’auteur des malheurs puisque si vous le faites vous viserez Allah car Il en est le vrai auteur. Quant au temps, il n’en est que l’enveloppe et il ne produit rien puisqu’il fait partie de l’ensemble des choses créées par Allah le Très Haut.
L’expression « Car c’est Allah qui est le temps » signifie : il est l’auteur des événements, le Créateur des êtres ». Allah le sait mieux. Sharh Mouslim, 3/15.
Il convient de savoir que le nom (dahr) ne fait pas partie des noms d’Allah. On l’attribue à Allah le Très Haut comme on attribue une chose à son créateur qui la gère, c’est-à-dire : Il est le créateur du (dahr). Cette explication s’atteste dans l’emploi de certains termes dans le même hadith comme la parole du Très Haut : « J’ai le commandement en main ; Je gère le jour et la nuit ». Il est inconcevable que le gérant et le géré renvoient à la même réalité. En effet, celui qui gère est Allah et ce qui est géré est le temps (dahr) qu’Allah gère comme Il veut et quand Il veut.
Voir « Fatawa al-aqida » par Cheikh Ibn Outhaymine, 1/163.
Al-Hafiz ibn Kathir a dit dans le cadre de son commentaire des propos du Très Haut : «Et ils dirent: "Il n' y a pour nous que la vie d' ici-bas: nous mourons et nous vivons et seul le temps nous fait périr".. » (Coran, 45 : 24) : « Ach.-Chafii, Abou Oubayda et d’autres ont dit dans le cadre de leur explication des propos du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) : « N’injuriez pas le temps car c’est Allah qui est le temps » : « A l’époque antéislamique, quand un malheur ou une calamité frappaient les Arabes, ils disaient : « Quel temps décevant ! ». Ils entendaient ainsi attribuer les événements (malheureux) au temps et injuriaient celui-ci alors qu’Allah le Très Haut en était le véritable auteur. Leurs injures étaient donc adressées en réalité à Allah, le Puissant et Majestueux. C’est pourquoi il a été interdit d’injurier le temps. En fait Allah est celui qui protège le temps et c’est aussi à Allah que l’on doit attribuer ces événements-là ».
C’est la meilleure explication donnée du hadith. C’est aussi le sens voulu. Allah le sait mieux.
Voir le Tafsir d’Ibn Kathir, 4/152.
Cheikh Ibn Outhaymine (puisse Allah lui accorder sa miséricorde) a été interrogé à propos des injures proférées contre le temps.
Voici sa réponse :
Les injures proférées à l’endroit du temps comporte trois catégories :
La première:
consiste à donner une information qui n’implique aucune blâme. Ceci est permis. Il s’agit, par exemple, de dire : « Nous sommes fatigués à cause de la chaleur ou du froid de ce jour » ou des expressions pareilles. Car les actes dépendent des intentions. Et cette expression est valable pour ransmettre une information.
La deuxième :
consiste à injurier le temps parce que considéré comme le véritable auteur (du malheur). Tel est le cas quand on injurie le temps parce que considéré comme celui qui gère les affaires et qui est l’auteur du bien et du mal. Ceci constitue un shirk majeur parce que celui qui le dit croit qu’il existe un autre créateur aux côtés d’Allah, dans la mesure où il en fait l’auteur des événements malheureux.
La troisième:
consiste à injurier le temps tout en croyant qu’Allah est le véritable auteur (des événements malheureux) mais on l’injurie en raison de ces événements détestables. Ceci est interdit parce qu’il est incompatible avec la patience requise, mais il ne conduit pas à la mécréance. Car l’intéressé n’a pas injurié Allah directement. S’il le faisait, il serait devenu un mécréant. Voir Fatawa al-aqida, 1/197.
Parmi les termes détestables utilisés par certaines personnes ceux employés pour maudire l’heure ou le jour où s’est déroulé un événement que l’on juge désagréable. Il en est de même de l’emploi de termes injurieux. Cela fait tomber dans le péché de deux manières, d’abord du fait de proférer des propos indécents et ensuite du fait de maudire quelqu’un qui ne le mérite pas… Quel est le péché
commis par le jour et l’heure ? Ces deux ne sont qu’une enveloppe dans laquelle les événements se déroulent. En effet, le jour et l’heure ne sont que des créatures qui ne gèrent rien et n’assument aucun péché. En outre, injurier le temps revient à s’attaquer au créateur du temps. C’est pourquoi il convient au musulman de préserver sa langue de ce langage indécent. C’est Allah qui est le garant de l’assistance.

Source: Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid

Louange à Allah,Le hadith n’est pas conçu en ces termes : « N’injuriez pas le waqt car c’est Allah qui est le waqt ». Il est plutôt conçu comme suit : « N’injuriez pas le dahr car c’est Allah qui est le dahr ». Peut-être le terme indiqué a été utilisé suivant la manière dont la question a été traduite. (Rapporté par Mouslim d’après Abou Hourayra, 5827). Une autre version du même hadith se présente comme suit : « Qu’aucun de vous n’injurie ad-dahr (le temps) car c’est Allah qui est le temps ». Une autre version se présente encore ainsi : « Qu’aucun de vous ne dise : quel temps décevant ! Car c’est Allah qui est le temps ». Une autre version dit encore : « Allah le Puissant et Majestueux a dit : le fils d’Adam me porte préjudice car il dit : quel temps décevant ! Qu’aucun de vous ne dise : quel temps décevant , car Je suis le temps . Je gère la nuit et le jour et peux les faire cesser dès que je veux ». Quant à la signification du hadith, An-nawawi en dit ceci ! « Ils ont dit qu’il s’agit d’une allégorie due au fait que les Arabes avaient l’habitude d’insulter le temps en cas d’événements malheureux comme la mort, la vieillesse, la perte d’un bien ou d’autres ; ils disaient : quel temps décevant ! ou d’autres expressions utilisées pour insulter le temps. C’est pourquoi le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « N’injuriez pas le temps car c’est Allah qui est le temps » c’est-à-dire : n’insultez pas l’auteur des malheurs puisque si vous le faites vous viserez Allah car Il en est le vrai auteur. Quant au temps, il n’en est que l’enveloppe et il ne produit rien puisqu’il fait partie de l’ensemble des choses créées par Allah le Très Haut. L’expression « Car c’est Allah qui est le temps » signifie : il est l’auteur des événements, le Créateur des êtres ». Allah le sait mieux. Sharh Mouslim, 3/15. Il convient de savoir que le nom (dahr) ne fait pas partie des noms d’Allah. On l’attribue à Allah le Très Haut comme on attribue une chose à son créateur qui la gère, c’est-à-dire : Il est le créateur du (dahr). Cette explication s’atteste dans l’emploi de certains termes dans le même hadith comme la parole du Très Haut : « J’ai le commandement en main ; Je gère le jour et la nuit ». Il est inconcevable que le gérant et le géré renvoient à la même réalité. En effet, celui qui gère est Allah et ce qui est géré est le temps (dahr) qu’Allah gère comme Il veut et quand Il veut. Voir « Fatawa al-aqida » par Cheikh Ibn Outhaymine, 1/163. Al-Hafiz ibn Kathir a dit dans le cadre de son commentaire des propos du Très Haut : «Et ils dirent: "Il n' y a pour nous que la vie d' ici-bas: nous mourons et nous vivons et seul le temps nous fait périr".. » (Coran, 45 : 24) : « Ach.-Chafii, Abou Oubayda et d’autres ont dit dans le cadre de leur explication des propos du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) : « N’injuriez pas le temps car c’est Allah qui est le temps » : « A l’époque antéislamique, quand un malheur ou une calamité frappaient les Arabes, ils disaient : « Quel temps décevant ! ». Ils entendaient ainsi attribuer les événements (malheureux) au temps et injuriaient celui-ci alors qu’Allah le Très Haut en était le véritable auteur. Leurs injures étaient donc adressées en réalité à Allah, le Puissant et Majestueux. C’est pourquoi il a été interdit d’injurier le temps. En fait Allah est celui qui protège le temps et c’est aussi à Allah que l’on doit attribuer ces événements-là ». C’est la meilleure explication donnée du hadith. C’est aussi le sens voulu. Allah le sait mieux. Voir le Tafsir d’Ibn Kathir, 4/152. Cheikh Ibn Outhaymine (puisse Allah lui accorder sa miséricorde) a été interrogé à propos des injures proférées contre le temps. Les injures proférées à l’endroit du temps comporte trois catégories : consiste à donner une information qui n’implique aucune blâme. Ceci est permis. Il s’agit, par exemple, de dire : « Nous sommes fatigués à cause de la chaleur ou du froid de ce jour » ou des expressions pareilles. Car les actes dépendent des intentions. Et cette expression est valable pour ransmettre une information. consiste à injurier le temps parce que considéré comme le véritable auteur (du malheur). Tel est le cas quand on injurie le temps parce que considéré comme celui qui gère les affaires et qui est l’auteur du bien et du mal. Ceci constitue un shirk majeur parce que celui qui le dit croit qu’il existe un autre créateur aux côtés d’Allah, dans la mesure où il en fait l’auteur des événements malheureux. consiste à injurier le temps tout en croyant qu’Allah est le véritable auteur (des événements malheureux) mais on l’injurie en raison de ces événements détestables. Ceci est interdit parce qu’il est incompatible avec la patience requise, mais il ne conduit pas à la mécréance. Car l’intéressé n’a pas injurié Allah directement. S’il le faisait, il serait devenu un mécréant. Voir Fatawa al-aqida, 1/197. Parmi les termes détestables utilisés par certaines personnes ceux employés pour maudire l’heure ou le jour où s’est déroulé un événement que l’on juge désagréable. Il en est de même de l’emploi de termes injurieux. Cela fait tomber dans le péché de deux manières, d’abord du fait de proférer des propos indécents et ensuite du fait de maudire quelqu’un qui ne le mérite pas… Quel est le péché commis par le jour et l’heure ? Ces deux ne sont qu’une enveloppe dans laquelle les événements se déroulent. En effet, le jour et l’heure ne sont que des créatures qui ne gèrent rien et n’assument aucun péché. En outre, injurier le temps revient à s’attaquer au créateur du temps. C’est pourquoi il convient au musulman de préserver sa langue de ce langage indécent. C’est Allah qui est le garant de l’assistance.

Rédigé par Fadoua

Publié dans #Le Bon comportement

Publié le 25 Novembre 2006

QUESTIONS :

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes pour qu'ils puissent combattre les mauvaises idées occidentales concernant la sexualité et autre ?



Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

Les conseils que nous donnons aux jeunes afin de s'éloigner des voies qui conduisent à l'égarement sont les suivants :

1) Que chacun d'eux se rappelle le but pour lequel il a été créé. Allah le Très-Haut dit : "Je n’ai crée les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent." (Sourate 51/Verset 56)


2) Qu'ils sachent que la vie a un terme fixe qu'elle ne dépassera pas. Allah le Très-Haut dit : "Ils sont ensuite amenés vers Allah, leur vrai Maitre. […]" (Sourate 6/Verset 62)


3) La jeunesse est l'une des périodes les plus importantes de la vie, qu’ils la remplissent par les actes de piété. Boukhari a rapporté dans son livre authentique, d'après Ibn Abbas que le Messager d'Allah, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, a dit : " Il y a deux choses que les gens n’apprécient pas à leur juste valeur : la santé et le temps libre".


4) Qu'ils cherchent à acquérir le savoir utile puisé des deux sources qui sont le Coran et la Sounna. Qu'ils s'appliquent à accomplir les bonnes œuvres en mettant en pratique les connaissances qu'ils ont appris. Le savoir écarte du danger des suspicions et les bonnes œuvres préservent contre les mauvais désirs.


5) Qu'ils choisissent des Compagnons pieux qui leur font le rappel quant ils oublient et les encouragent à suivre les recommandations de la religion. Le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam, a dit : "Ne te lie d'amitié qu'avec un croyant et ne partage ton repas qu'avec un pieux" Abu Daoud et Tirmidhi.


6) Qu'ils se méfient de la mauvaise compagnie : elle encourage à faire des péchés et éloigne d'Allah. La résidence sans nécessité dans les pays mécréants facilite la fréquentation d’une telle compagnie.

7) Qu'ils interrogent les gens du savoir sur tous les problèmes qui surviennent au cours de leurs vies, le musulman ne doit pas se permettre de dire ou de faire une chose sans connaître son jugement légal.


Et Allah Sait mieux.

Rédigé par Mashallah

Publié dans #Espace frères

Publié le 11 Novembre 2006

Parole à ma sœur musulmane

 

La louange appartient à Allah, nous Le louons, implorons Son aide et sollicitons de Lui la rémission de nos péchés. Que le salut et la paix d’Allah soient sur Son messager bien-aimé Muhammad, sur sa famille et sur tous ses Compagnons.

Chère sœur musulmane, où que tu sois sur cette terre, que le salut et la paix d’Allah soient sur toi. Sache tout d’abord, chère sœur en Allah, que tu es la consoeur de l’homme et que tu représentes la moitié de toute l’humanité. Tu es une mère, une épouse, une fille, une sœur, une tante paternelle, une tante maternelle, une petite-fille, une grand-mère. Notre prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit : « les femmes sont les consoeurs des hommes. »

Ensuite, chère sœur musulmane, tu fais partie d’une illustre et immense communauté, la communauté de l’Islam. Celle qui n’est égalée par aucune autre communauté sur cette terre. Elle a engendré des dirigeants, des hommes, des personnalités de très grande importance et des conquérants. Avant tout ta communauté est une communauté de la guidance et de la religion droite. C’est la meilleure communauté qu’Allah exalté soit-Il, a fait surgir pour les hommes. Elle ordonne le convenable et le bien et interdit le blâmable ainsi que le mal. Elle dirige l’humanité vers la justice et l’excellence. Elle fait sortir les hommes de l’adoration des hommes vers l’adoration du Seigneur des hommes, de l’étroitesse de cette vie d’ici-bas vers la largesse de cette même vie et de celle de l’au-delà, et de l’injustice des religions vers la justice de l’Islam. Et il n’y a pas de doute que les femmes des Prédécesseurs de cette communauté ont été un élément essentiel qui a permis à cette dernière d’acquérir sa place importante et élevée.

Sache, chère sœur, qu’Allah exalté soit-Il, a donné à la femme une immense place dans la responsabilité et dans l’honneur. Allah (traduction du sens des versets coraniques) : « les croyants et les croyantes sont les alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable, accomplissent la prière, acquittent la Zakat et obéissent à Allah et à Son messager. Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est Puissant et Sage. » Allah exalté soit-Il, t’a légiféré, chère sœur, des règles et des jugements, t’a donné des spécificités qui ne sont qu’en ta faveur et en parfaite concordance avec ta nature. Allah dit à propos de Lui-même (traduction du sens des versets) : «  Ne connaît-il pas ce qu’Il a crée alors que c’est Lui le Compatissant et  le Parfaitement Connaisseur. »

Tu es invitée, chère sœur, à retourner vers Allah exalté soit-Il, à t’accrocher à Sa religion et à suivre la Sunna authentique de Son prophète, prière et salut d’Allah sur lui, ceci par la sincérité de ton appartenance à la communauté musulmane, par le sacrifice et la dépense pour la construction d’une génération musulmane bien guidée qui prendra à nouveau le flambeau de la foi. 

Chère sœur, sois fière de ta religion car c’est ton honneur, celui de tes parents ainsi que celui de tes ancêtres. Sois un guide vertueux pour tes enfants, tes frères, tes sœurs, ta famille, tes voisins, et sois sincère dans ton appartenance à ta noble communauté. Et sache que la pudeur est un honneur chez les personnes de noble caractère et que l’impudeur est une immoralité chez les communautés vertueuses même si certains lui donnent des noms trompeurs comme « Amour », « Liberté » et « Egalité ». Et sois sûre, chère sœur, que ton bonheur éternel est que tu sois une fille vertueuse et obéissante, une épouse fidèle et généreuse, une mère pieuse, tout ceci, entouré par la grandeur de la vérité, la clairvoyance du bien et la lumière de la foi.

Sache, chère sœur, que la prière est le pilier de l’Islam et l’arbitre entre les musulmans et les mécréants, que le jeûne du Ramadan est un pilier fondamental, que l’aumône fait partie des immenses actes par le biais desquels Allah exalté soit-Il, efface les péchés.

Rappelle-toi toujours que celles qui sont vêtues mais en réalité dévêtues, celles qui ont abandonné l’étoffe de la pudeur pour l’habit de la civilisation éphémère, n’entreront pas au paradis et n’en sentiront pas l’odeur.

Sache et apprends-le à celles que tu connais, chère sœur vertueuse, que plusieurs conditions sont attachées au hijab :

Parmi les plus importantes :

 

 

 ·        Qu’il couvre tout le corps,

 ·        Qu’il ne soit pas une beauté en lui-même,

 ·        Qu’il n’attire pas les regards,

 ·        Qu’il ne soit pas serré au point de décrire le corps,

 ·        Qu’il ne soit pas transparent dévoilant ce qu’il y a en dessous,

 ·        Qu’il ne soit pas parfumé,

 ·        Et qu’il ne ressemble ni aux vêtements des mécréantes et polythéistes, ni aux vêtements masculins.

Pour conclure,

Nous voulons que la femme ait sa personnalité distincte dans la croyance, la pensée, le comportement, l’habillement et dans le mode de vie.

La croyance…c’est le plus important principe de notre noble religion. Que les femmes se méfient de faire un acte qui irait à l’encontre de cette croyance.

En résumé,

Nous voulons sue la femme musulmane mesure les choses par la voie d’Allah le Très Grand exalté soit-Il, qu’elle regarde cette vie à la lumière du Saint Coran, qu’elle contemple dans cette vie d’ici-bas celle de l’au-delà, qu’elle prenne l’Islam comme itinéraire et la Sunna du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, comme un exemple et un compagnon. C’est cette femme musulmane que nous voulons et c’est elle qui pourra réaliser dans la vie actuelle, de nombreuses choses, pour elle-même, ainsi que pour les autres.

Chère sœur, voici entre tes mains, un rappel et une subsistance sur ta route, qui peut être longue ou courte, qui se terminera par la mort, puis la tombe. Celui qui fera partie des gens du Paradis, sa tombe s’élargira de 70 coudées et sera verdoyante, jusqu’au Jour de la Résurrection. Et celui qui fera partie des gens de l’enfer, sera frappé par des matraques de fer et sa tombe se rétrécira jusqu’à lui briser les côtes.

Chère sœur, ceci est le discours de l’espérance et la parole d’un loyal conseiller. Prends garde aux alliés du diable qui ne veulent que ton égarement et sois une pieuse servante d’Allah exalté soit-Il, une descendante des pieuses ancêtres et sache que ton rôle dans la construction de la communauté est immense. Assume donc ce rôle et ne sois pas un moyen de destruction et d’anéantissement, mais plutôt une constructrice de l’honneur et la gloire. Il faut impérativement retourner aux deux immenses révélations : le Livre d’Allah exalté soit-Il et la Sunnah de Son prophète, prière et salut d’Allah sur lui, pour que l’on soit parmi les gagnants du bonheur suprême des deux demeures, celle d’ici-bas et celle de l’au-delà.

http://www.islamhouse.com

Rédigé par Mashallah

Publié dans #espace soeur

Publié le 4 Novembre 2006

Proverbes arabes :

 

 "Suis le conseil de celui qui te fait pleurer, et non de celui qui te fait rire."

 

 "Loue ton ami en public et critique-le en tête à tête."

 

"La beauté est une demi-faveur du ciel, l'intelligence est un don."

 

 "Dans la nuit noire, sur la pierre noire, une fourmi noire : Dieu la voit."

 

"Chercher à se justifier quand on n'est pas coupable, c'est s'accuser."

 

"N'ouvre la bouche que lorsque tu es sûr que ce que tu vas dire est plus beau que le silence."

 

 "L'erreur n'annule pas la valeur de l'effort accompli."

 

"Ce qui est passé a fui ; ce que tu espères est absent ; mais le présent est à toi."

 

"L'indigestion du riche est la vengeance de la faim du pauvre."

 

"Lorsque tu vins au monde, tout le monde était content et toi tu pleurais.-Vis de telle sorte que lorsque tu mouras, tous pleureront et tu seras heureux."

 

"Ne jugez pas le grain de poivre d'après sa petite taille, goûtez-le et vous sentirez comme il pique."

 

"Parle si tes mots sont plus forts que le silence, sinon garde le silence."

 

"Qui veut faire quelque chose trouve un moyen.-Qui ne veut rien faire trouve une excuse."

 

"Si Dieu ne pardonnait pas, Son paradis resterait vide."

 

"L'hypocrite est celui qui ne fait pas ce qu'il conseille."

 


"La vérité est amère mais ses fruits sont doux."

 


"Ne regarde pas la petitesse de tes péchés mais la grandeur de Celui à qui tu as désobéi."

 


"Ce n'est pas le temps qui passe, mais nous qui le traversons."

 


"Quand tu lances la flèche de la vérité, trempe la pointe dans du miel."

 


"La main qui donne est meilleure que celle qui reçoit."

 


"Dieu ne regarde ni vos corps, ni vos images mais Il regarde vos coeurs."

 


"Le bas-monde est un pont,traverse le et ne compte pas y résider."

 


"A chaque épreuve sa récompense."

 


"Le jeune du coeur, c'est se taire."

 


"La femme voilée est comme une perle de corail : quand elle est dévoilée tout le monde veut se l'approprier."

 


"Sache que celui qui t'a conseillé t'a aimé,et celui qui t'a flatté t'a trompé."

 


"Admire la personne qui te critique car prisonnière de sa propre jalousie, elle ne fait que t'admirer."

 


"J'ai regretté des paroles mais je n'ai jamais regretté le silence."

 


"Tu es le maître des paroles que tu n'as pas prononcé, tu es l'esclave de celles que tu laisses échapper.

 


"Ya Rassoul, tu es comme un arbre fruitier, on te lançait des pierres et toi tu lançais des fruits."

 


"Ya Rassoul, tu es comme l'eau,on te donne un coup et tu le retiens, tu l'absorbes, le nettoies et le purifies et tu le rends lavé."